logo

Orphelins de la Patrie

Orphelins de la Patrie

L'histoire

Un gros Film

On évoque souvent les guerres du point de vue des hommes, rarement du point de vue des femmes et des enfants. La guerre frappe le soldat mais avec lui c’est toute une famille qui se trouve endeuillée, abandonnée et parfois sans plus de ressources surtout à des époques où l’homme était le seul soutien familial. Quant aux orphelins, livrés à l’incompréhension liée à leur jeune âge, ils ont appris à taire leur chagrin tout en héritant d’une histoire dont ils portent le poids.

Que veut dire être « Pupille de la Nation » ? Est-ce une reconnaissance, est-ce un privilège, un devoir envers la Nation? Quelles sont les circonstances familiales qui peuvent donner aux enfants orphelins, la plupart après des temps de guerre, ce statut selon la loi française ? Être adopté par la Patrie … et après ?

La réalisatrice enquête. Ses entretiens dans plusieurs familles et fratries éclairent les conditions d’accès à ce statut. Récits de parents disparus, déportés, morts en guerre pour la France. Ces témoignages sont donnés par des anciens pupilles de la nation, aujourd’hui des adultes avec le recul nécessaire pour pouvoir en parler.

De la Grande Guerre à la deuxième guerre mondiale, puis de celle de la Corée en 1951 et jusqu’à la guerre d’Algérie, par leurs destins différents les orphelins de la nation narrent chacun et selon leur vécu.

Un film de Sophie Bredier

Avec la participation de France Télévisions

Directeur : Sophie Bredier

Directeur photographie : Jean-Philippe Bouyer

Durée : 52 min

Éditeur : Matthieu Augustin

Ingénieur du son : Yolande Decarsin